Coupe de la CAF (phase de poules) : CSS et ESS pour partir du bon pied

Membre depuis

5 années 8 mois

Le CS Sfaxien et l’Etoile du Sahel aborderont la phase de poules de la coupe de la Confédération africaine de football avec l’intention de partir du bon pied, à l’occasion de la réception des équipes de Salitas (Burkina Faso) et de Jaaraf Dakar (Sénégal), pour le compte de la 1ère journée du groupe C.

Le club sfaxien, triple vainqueur de la compétition (2007, 2008 et 2013), et reversé en coupe de la Confédération après son élimination de la Ligue des champions, tentera d’entamer cette nouvelle étape avec un succès qui confortera ses chances de qualification aux quarts de finale.

Le représentant tunisien aura affaire à une jeune équipe burkinabè (créée en 2015) qui a réussi, pour sa première participation à la coupe de la Confédération, à accéder à la phase de poules lors de la saison 2018-2019, devenant le premier club de son pays à atteindre cette étape d’une compétition continentale.

Lors des matches barrages, Salitas a écarté l’équipe gabonaise de Bouenguidi (aller 0-1, retour 3-1).

Le match sera le premier challenge continental pour le nouvel entraineur du CS Sfaxien, l’Espagnol José Murcia, qui vient de remplacer Anis Boujelbène. Son premier test à la tête de l’équipe sfaxienne en Ligue 1 fut le clasico de la 16e journée face au Club Africain, qui s’est soldé, dimanche, par un match nul 0-0.

La rencontre débutera à 14h00 au stade Mhiri à Sfax et sera dirigé par l’arbitre soudanais Mohamed Fudhail Sabri.
A Radès, l’Etoile du Sahel sera confrontée à Jaraaf du Sénégal, l’un des clubs les plus titrés en championnat local, mais sans aucune réussite sur le plan continental.

Ce dernier a assuré sa qualification à la phase de poules à la faveur de son succès face à Platinum du Zimbabwe en aller (1-0) et retour (1-0).

La formation étoilée, sacrée à deux reprises de la coupe de la CAF (2006 et 2015), espère rééditer ses performances passées en essayant de réussir une bonne entame de cette nouvelle phase et de jouer les premiers rôles.

Le club croit avoir les moyens de ses prétentions après avoir retrouvé son efficacité et amélioré ses résultats depuis l’arrivée à la tête de l’équipe de Lassad Dridi dont le principal objectif est de “décrocher le sacre continental”.

Le staff technique tentera à cet effet d’aligner sa meilleure formation même s’il devra composer avec quelques absences pour cause de Covid-19, à l’image de Kechrida, Kridane et Aouji et même s’il ne pourra pas compter sur les services de ses nouvelles recrues (Ben Ayada, Botmane et Meziani), non qualifiés.

Le match débutera à 17h00, au stade olympique de Radès, et sera dirigé par un trio arbitral égyptien conduit par Ahmad Al Ghandour.

TAP